Contenu

Prévention des risques incendie : 273 sites industriels contrôlés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes

 

À la demande de Pascal MAILHOS, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du
Rhône, les inspecteurs de la DREAL et de la DDPP ont mené en mars 2022 une vaste
campagne de contrôles de la défense incendie des installations industrielles soumises à
autorisation ou enregistrement. Ces opérations ont été menées sur les installations Seveso de
la région en 2020 et 2021. En 2022 elles ont été étendues à des sites industriels, présentant
des enjeux moindres, mais qui sont bien plus nombreux sur le territoire.

 

Les principales thématiques abordées ont été :

  • la présence et la tenue d’un état des matières stockées ;
  • la présence et le bon dimensionnement des moyens de défense incendie ;
  • la réalisation d’opérations de maintenance et de tests des moyens de défense
    incendie ;
  • la prévention des risques de pollution en cas d’incendie notamment par les eaux
    d’extinction.

Au total, 273 sites industriels ont été inspectés sur l’ensemble de la région Auvergne-Rhône-
Alpes et des manquements ont été relevés sur 228 d’entre eux (soit 84 %). Pour 33
établissements (soit 12 %), les enjeux associés à certains manquements ont conduit les
préfets territorialement compétents à mettre en demeure les industriels de se mettre en
conformité dans des délais resserrés. Ces points réglementaires contrôlés (taux d’écart et de
mise en demeure) sont comparables aux suites habituelles des contrôles de l’Inspection de
l’environnement.

Pour ce qui concerne les moyens de défense incendie (extincteurs, robinets d’incendie
armés, poteaux incendie, extinction automatique, désenfumage, portes coupe-feu, détection
incendie, réserve d’eau incendie…) et leur maintenance, les inspections réalisées montrent
que les exigences réglementaires sont globalement bien identifiées par les exploitants. Les
2/3 des points réglementaires contrôlés sont conformes et les manquements portent
principalement sur les caractéristiques attendues de ces moyens, sur la périodicité des
opérations de maintenance ainsi que sur les modalités et délais de traitement des défauts.
Les exploitants ont globalement intégré les nouvelles exigences réglementaires relatives à la
tenue d’état des matières stockées, édictées à la suite de l’incendie de Lubrizol. Ces
exigences permettent de faciliter et d’accélérer l’action des services de secours et des
pouvoirs publics ainsi que l’information des populations en cas de sinistre.

Cette vaste campagne représente environ 10% des inspections totales menées annuellement
sur la région (2630 inspections menées en 2021). Elle a mis en évidence des marges de
progrès, notamment en matière de prévention du risque de pollution de l’environnement par
les eaux d’extinction en cas d’incendie. Les mises en conformités demandées par les services
de l’État contribueront à améliorer les conditions de maîtrise du risque d’incendie sur les
sites contrôlés et l’Inspection de l’environnement poursuivra les contrôles sur ces thèmes,
dont l’intérêt est largement confirmé par les résultats de cette campagne.

Pour plus de précisions :https://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/retoursur-l-operation-coup-de-poing-contre-le-a21823.html

 
 

Documents associés :