Point de la situation de l'IAHP en France et dans l'Allier

Mis à jour le 05/01/2024
[Illustration 1]
© Les premiers oiseaux sauvages trouvés morts infectés par l'IAHP sont des grues cendrées.

Deux foyers d'IAHP ont été confirmés dans deux bâtiments d'élevage de dindes en lien épidémiologique, dans le Morbihan. Un foyer a été confirmé dans un élevage de dindes de la Somme.

L'apparition de foyers d'IAHP en élevages conjuguée à la mise en évidence du virus dans la faune sauvage (grues cendrées notamment, dans la Meuse et en Camargue) a conduit le ministre de l'agriculture à prendre un arrêté, le 4 décembre 2023, faisant passer le niveau de risque à élevé.

Arrêté du 4 décembre 2023 qualifiant le niveau de risque en matière d'influenza aviaire hautement pathogène

Communiqué de presse du ministère en charge de l'agriculture en date du 5 décembre 2023

Cela implique notamment la mise en œuvre des mesures suivantes:

  • Claustration ou protection par des filets des oiseaux détenus dans des établissements de moins de 50 volailles ou des oiseaux captifs (basses-cours, zoos) ;
  • Mise à l’abri et protection de l’alimentation et de l’abreuvement des oiseaux dans les établissements détenant plus de 50 volailles ;
  • Équipement obligatoire des véhicules destinés au transport de palmipèdes de plus de trois jours au moyen de bâches ou équivalents empêchant toute perte significative de plumes et duvets par un camion plein ou vide ;
  • Interdiction des rassemblements de volailles et oiseaux captifs,
  • Interdiction de compétition de pigeons voyageurs jusqu’au 10 avril,
  • Restrictions aux transports d’oiseaux appelants et interdiction du lâcher de gibier à plumes de la famille des anatidés.

Pour en savoir plus:

https://agriculture.gouv.fr/tout-ce-quil-faut-savoir-sur-linfluenza-aviaire

Il est à noter que, dans l'Allier, à ce jour, aucun oiseau, sauvage ou captif, n'a été trouvé infecté par le virus de l'IAHP.