Contenu

Le chèque-énergie : une aide de l’État pour le paiement des dépenses d’énergie

 

Destiné aux ménages à revenus modestes, le chèque-énergie permet de régler tous les types de dépenses d’énergie, directement auprès des professionnels ou bien en ligne. Il remplace notamment les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz.

 

Nouveautés 2019

En 2019, le chèque énergie sera augmenté de 50€ et bénéficiera à 2,2 millions de foyers supplémentaires, soit une aide pour près de 5,8 millions de ménages. Les bénéficiaires 2019 ont leur chèque entre la fin mars et la fin avril 2019.

Bénéficiaires

Les ménages bénéficiaires sont identifiés sur la base de deux critères : le revenu fiscal de référence et la composition familiale ⇒ il est important d’avoir réalisé une déclaration de revenus, y compris pour des revenus faibles ou nuls.

Vous pouvez vérifier votre éligibilité en ligne ici.

Les bénéficiaires n’ont aucune démarche à réaliser, le chèque-énergie est envoyé directement à leur nom, à leur domicile, une fois par an.

Usage du chèque

Le chèque ne peut pas être encaissé auprès de la banque du bénéficiaire.

Il est utilisé pour payer directement les fournisseurs d’énergie, quel que soit le type de dépenses :

  • factures des fournisseurs d’électricité, gaz, fioul domestique ou autres combustibles de chauffage (bois etc.) ;
  • charges de chauffage incluses dans les redevances de logements-foyers conventionnés à l’APL ;
  • certaines dépenses liées à la rénovation énergétique du logement, réalisées par un professionnel certifié.

Les fournisseurs sont tenus d’accepter le chèque-énergie pour une dépense éligible.

Bénéficiaires ou professionnels, un seul site d’information à consulter : https://chequeenergie.gouv.fr/