Archives

Contenu

Remise des médailles de la sécurité intérieure et des médailles pour acte de courage et de dévouement

 

Lundi 10 décembre dernier, Marie-Françoise LECAILLON, préfète de l’Allier, a remis cinq médailles de la sécurité intérieure à deux militaires de la gendarmerie, à deux fonctionnaires de police, à une fonctionnaire de la préfecture, et trois médailles pour acte de courage et de dévouement à un fonctionnaire de police, un fonctionnaire du centre pénitentiaire, et un élu (adjoint au maire).

 

La médaille pour acte de courage et de dévouement

Cette distinction est destinée à marquer des actes de courage et de dévouement, à l’occasion, par exemple d’opérations de sauvetage. Elle récompense, toute personne qui, au péril de sa vie, se porte au secours d’une ou plusieurs personnes en danger de mort. Elle peut être attribuée collectivement aux unités d’intervention et de secours avec, pour les personnels en service au
moment des faits récompensés, le droit au port d’une fourragère tricolore.

La médaille de bronze pour acte de courage et de dévouement

M. Guillaume BRODIN, 1er adjoint au maire de La Chapelaude
M. Guillaume BRODIN est élu au conseil municipal de La Chapelaude en 2008 et devient 2e adjoint au maire, puis maire de cette même commune de septembre 2010 à décembre 2012. Il est réélu lors du scrutin municipal de 2014 et devient 1er adjoint.
Le 14 juillet 2017, M. BRODIN réussit à extraire d’un véhicule en feu deux personnes qui s’étaient endormies à l’intérieur. Sans cette intervention les deux intéressés auraient subi de graves brûlures ou auraient pu périr.

M. Michel PIRES-PRATA, surveillant au centre pénitentiaire de Moulins-Yzeure (intervenu en dehors de son service)
M. PIRES-PRATA est entré dans l’administration pénitentiaire en janvier 2008 après avoir effectué une carrière militaire de 1990 à 2000 et dans le secteur privé de 2000 à juin 2007, date à laquelle il intègre l’Ecole nationale de l’administration pénitentiaire comme élève surveillant. Depuis 2008, il exerce ses fonctions au centre pénitentiaire de Moulins-Yzeure où il est actuellement affecté aux cantines du quartier de la maison centrale.
Le 27 décembre 2017, alors qu’il n’est pas en service il met en sécurité chez lui une femme malentendante victime d’une tentative de meurtre dans son domicile à Yzeure, par un individu dangereux. De surcroît, il le poursuit et fournit sa description aux services de police permettant ainsi son interpellation quelques jours plus tard.

M. Christian SERISIER, gardien de la paix à la circonscription de sécurité publique de Montluçon
M. Christian SERISIER est entré dans la police le 1er avril 1996 (Ecole nationale de police de Paris). Depuis septembre 2001 il est affecté au commissariat de police de Montluçon où il exerce actuellement en brigade de jour.
M. Christian SERISIER est intervenu avec son collègue Jérôme DUCHALET (qui n’a pu être présent
aujourd’hui) le 12 février 2017 en se jetant dans l’eau froide pour porter secours à une personne tombée dans un canal à Montluçon celle-ci peinant à respirer et en état d’hypothermie. Sans la réactivité de ce fonctionnaire de police, la victime aurait pu se noyer.

La médaille de la sécurité intérieure échelon bronze

La médaille de la sécurité intérieure est destinée à récompenser les services particulièrement honorables, notamment un engagement exceptionnel, une intervention dans un contexte particulier, une action humanitaire ou l’accomplissement d’une action ponctuelle ou continue dépassant le cadre normal de service, rendus par toute personne, au cours de sa carrière ou
dans le cadre d’un engagement citoyen ou bénévole, pour des missions ou actions signalées relevant de la sécurité intérieure.
Ce champ couvre notamment les domaines de la sécurité publique, de la sécurité civile, de la sécurité routière et, plus largement, les politiques publiques mises en oeuvre par le ministère de l’intérieur.

Major Jérôme COSTE, commandant la brigade motorisée de Yzeure
M. COSTE est entré dans la gendarmerie (école de Montluçon) en 1988. Il commande la brigade motorisée d’Yzeure depuis le 1er janvier 2011 et a été promu major le 1er avril 2011.
Commandant d’une BMO à forte activité, en charge de l’insécurité routière sur un axe majeur, ses compétences techniques et son pragmatisme lui permettent d’obtenir des résultats très probants tant dans le domaine de la prévention que de la répression.

Adjudant David PATRICIO, enquêteur à la brigade de recherches de Moulins
M. PATRICIO est entré dans la gendarmerie (école de gendarmerie du Mans) en 2001. Il exerce au sein de la brigade de recherches depuis décembre 2008 et a été promu adjudant en 2012.
Ses remarquables connaissances professionnelles et techniques et ses qualités d’investigation font de lui un enquêteur apprécié des magistrats qui excelle tout particulièrement dans le cadre des enquêtes sur la délinquance financière avec des saisies d’avoirs criminels au titre de cette année d’une valeur totale estimée à 320 000 euros.
Ces deux militaires sont intervenus lors de l’accident survenu le 12 mars 2016 sur la RCEA qui a coûté la vie à 12 ressortissants Portugais. Chacun dans leur domaine de compétence, ils ont participé en qualité de directeurs d’enquête à l’enquête de flagrance qui a permis dans un contexte tragique et sensible, la mise en examen et à la détention provisoire du conducteur responsable et du propriétaire du véhicule mis en cause.

M. Yoann DUBESSAY, Gardien de la paix à la circonscription de sécurité publique de Moulins
M. DUBESSAY est entré dans la police (Centre de formation de Carcassonne) en février 2007. Depuis septembre 2016, il est affecté au commissariat de Moulins, il exerce aujourd’hui ses fonctions à la brigade de nuit.
M. Stéphane QUILES, brigadier, circonscription de sécurité publique de Moulins
M. QUILES est entré dans la police (Centre de formation de Carcassonne) en septembre 2000. Depuis septembre 2004, il est affecté au commissariat de Moulins, promu brigadier le 1er juillet 2017, il exerce aujourd’hui ses fonctions à la brigade de nuit.
MM. DUBESSAY et QUILES sont intervenus le 28 juillet 2017 au domicile d’une personne qui tentait de se suicider par strangulation puis au moyen d’un tournevis et ont sauvé la vie de cette personne. Sans la réactivité et l’efficacité de ces fonctionnaires de police cette personne serait décédée.

Mme Marie-Hélène MASSERET : adjointe administrative de préfecture
Madame MASSERET est entrée à la préfecture en 1978 au sein du cabinet préfet où elle a travaillé sur des questions de sécurité et de défense civile. Depuis l’an 2000 jusqu’à sa retraite en décembre 2017, elle a exercé ses fonctions au sein du service interministériel de défense et de protection civile. Durant toute sa carrière elle a accompli avec discrétion, rigueur et efficacité de nombreuses tâches : protection de l’information classifiée, secourisme, participation aux astreintes de sécurité civile, mobilisation avec ses collègues lors de crises ou d’événements ponctuels.