Contenu

Les services de l’Etat agissent pour l’égalité : présentation de la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité de (...)

 

Les droits des femmes et l’égalité entre les femmes et les hommes sont des principes constitutifs de notre République. Cependant, en dépit d’une égalité stricte aux yeux de la loi, les femmes et les hommes ne sont toujours pas égaux dans de nombreux domaines : éducation et formation initiale, emploi et vie professionnelle, santé… Afin de rendre effective l’égalité dans tous les espaces de la société, les services de l’Etat se sont dotés de moyens d’action.

 

Qu’est-ce que la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité ?

L’égalité entre les femmes et les hommes est un objectif transversal de l’ensemble des politiques publiques. Pour assurer que cet objectif est effectivement pris en compte, l’Etat dispose de personnels et d’un budget dédié.

Au niveau national, l’impulsion, la coordination et la mise en œuvre des politiques publiques revient au ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances. La ministre, Madame Elisabeth Moreno, est rattachée fonctionnellement au Premier Ministre.

Le ministère s’appuie sur le Service des Droits des Femmes et de l’Egalité réelle entre les femmes et les hommes (SDFE). Ce service est intégré à la Direction générale de la Cohésion Sociale (DGCS), qui dépend elle-même du Ministère des Solidarités et de la Santé.

Au niveau régional, la Direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité couvre l’ensemble de l’Auvergne-Rhône Alpes. Elle est située à Lyon.

Dans l’Allier, ces politiques sont portées par une Délégation aux droits des femmes et à l’égalité. Ce service est intégré à la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations.

Laurie Chaumontet, la déléguée, met en œuvre l’ensemble des dispositions législatives et réglementaires relatives à l’égalité entre les femmes et les hommes. Elle s’appuie sur un réseau de partenaires institutionnels et associatifs.

Comment fonctionne la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité ?

La Délégation aux droits des femmes fonctionne selon deux modes d’action : une approche intégrée et une approche spécifique.

L’approche intégrée vise à porter une attention particulière aux questions d’égalité dans tous les domaines de l’action publique : éducation et formation, emploi et précarité, santé, culture, sports… L’approche intégrée doit garantir que les décisions publiques, en particulier budgétaires, tiennent compte des inégalités existant entre les femmes et les hommes, ne les aggravent pas et, autant que possible, contribuent à les résorber.

L’approche spécifique consiste, quant à elle, à entreprendre des actions spécifiquement dédiées à favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes.

Le budget de la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité

Afin de pouvoir soutenir les actions destinées spécifiquement à favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes, la Déléguée aux droits des femmes déploie un budget dédié - le programme 137 ou BOP 137 (Budget Opérationnel de Programme) "Egalité entre les femmes et les hommes" - piloté par la Direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité.

Toute association ou structure porteuse d’un projet qu’elle juge en lien avec cette thématique peut déposer un dossier CERFA de demande de subvention auprès de la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité via le portail https://www.demarches-simplifiees.fr/.

Les priorités de la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité

Les priorités départementales découlent des politiques mises en œuvre au niveau national. Elles sont mises en œuvre en lien étroit avec les différents services de l’Etat (dont ceux de la justice, des forces de sécurité intérieure, de l’hébergement, de l’emploi, de l’éducation nationale), les collectivités territoriales et les acteurs associatifs compétents.

Elles portent sur :

  • la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, dont les violences conjugales : protection et accompagnement des victimes, prévention de la récidive et prise en charge des auteurs (déploiement d’un centre de prise en charge des auteurs de violences conjugales, plus d’informations ici), formations et sensibilisations des différents professionnels de première ligne ;
  • l’égalité professionnelle : lutte contre les discriminations envers les femmes, lutte contre les stéréotypes en matière d’orientation et de choix professionnels, formations et sensibilisations des professionnels de l’orientation et du recrutement mais également des plus jeunes ;
  • la lutte contre les stéréotypes dès le plus jeune âge : valorisation des rôles modèles, actions en milieu scolaire, formation et sensibilisations des professionnels notamment de la petite enfance.
    La déléguée aux droits des femmes et à l’égalité est également active sur de nombreux autres domaines, à titre d’illustration : la lutte contre la précarité menstruelle, la lutte contre le sexisme dans le milieu sportif, la valorisation de la contribution des femmes dans les domaines artistiques ou scientifiques, etc.

Pour en savoir plus, contactez la Déléguée aux droits des femmes et à l’égalité :
/
ddetspp-ddfe@allier.gouv.fr
04 70 48 35 70