Actualités

Contenu

La COVID-19 dans l’Allier

 

Retrouvez dans cette rubrique toutes les informations relatives à la lutte contre la COVID-19 dans votre département de l’Allier

 

Dans le département de l’Allier, ce mardi 15 décembre le confinement est levé et le couvre-feu entre en vigueur, comme sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Vous pouvez télécharger vos attestions de déplacement depuis le site du Gouvernement.

Toutes les informations sont à retrouver sur le site du Gouvernement ou en appelant le 0 800 130 000 (appel gratuit, 24/24h)

À la différence de la première vague, l’ensemble des régions se trouvent aujourd’hui confrontées à une circulation virale bien plus élevée qu’au mois de mai et le virus se propage plus facilement en hiver qu’au printemps.

L’État doit agir à la fois pour éviter une 3e vague mais également pour préserver les services de santé et le personnel soignant en première ligne.

L’objectif du couvre-feu est ainsi de limiter les rassemblements durant lesquels les gestes barrières sont moins bien appliqués où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.

Comment fonctionne le couvre-feu ?

Les sorties et déplacements sont interdits de 18h00 à 06h00 du matin sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

Une attestation de déplacement dérogatoire propre au couvre-feu est requise pour se déplacer entre 18h00 à 06h00. Il est possible de la télécharger sur le site du Gouvernement, sur le site du ministère de l’Intérieur et sur l’application #TousAntiCovid, ou de la recopier sur un papier libre.

Des dérogations sont prévues pour se rendre chez le médecin, pour raisons médicales (soins ne pouvant être assurés à distance par exemple), se rendre à la pharmacie de garde ou l’hôpital, pour raison professionnelle ou universitaire (sortie du travail ou des établissements d’enseignement supérieur par exemple), pour les déplacements en avion ou train (le billet faisant foi), pour motif impérieux, pour assistance aux personnes vulnérables, précaires ou la garde d’enfants, pour se rendre auprès d’un proche dépendant, pour le déplacement des personnes en situation de handicap et leur accompagnant, pour convocation judiciaire ou administrative, pour participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative, ou pour sortir son animal de compagnie dans un rayon de un kilomètre.

Il n’y aura pas de fermeture des transports en commun, notamment pour permettre de répondre aux besoins des dérogations. Enfin, le télétravail, quand le métier le permet, est fortement recommandé avec une jauge minimale de 50% des effectifs.

En savoir + : site du Gouvernement

Économie et emploi

Commerces et établissements recevant du public (ERP)

Aide aux associations

Activités culturelles

Lieux de culte

Éducation

Personnes âgées

Travail

Transport routier

Communiqués de presse

Port du masque

#TousAntiCovid

lutte contre les violences conjugales et intrafamiliales

France Relance

Outils de communication

Commerces et établissements recevant du public (ERP)

Compte tenu de l’évolution positive de la situation sanitaire, l’ensemble des commerces qui étaient fermés, quelle que soit leur taille, peuvent rouvrir à partir du samedi 28 novembre.

Cette réouverture doit se faire dans le respect d’un protocole sanitaire renforcé, fruit des concertations qui ont eu lieu avec les représentants des professionnels, et qui prévoit une augmentation de la jauge de densité (8 mètres carré pour une personne) pour l’accueil du public.
Un protocole a été mis en ligne sur le site du ministère de l’économie.

En plus de ces règles, les commerces doivent fermer à 18H au plus tard, sur l’ensemble du territoire national, afin de limiter les déplacements et regroupements en soirée. Pour limiter la concentration des flux et favoriser l’activité commerciale, les possibilités d’ouverture des commerces le dimanche sont élargies.

Les auto-écoles peuvent reprendre leur activité de préparation aux épreuves pratiques du permis de conduire, dans le respect du protocole sanitaire qu’elles appliquaient jusqu’ici. La préparation des épreuves théoriques continue de se faire à distance.

La reprise des visites immobilières est autorisée, pour les professionnels comme les particuliers, dans le respect du protocole sanitaire applicable.

De même que les services à domicile, là aussi dans le respect des règles sanitaires applicables.

Mesures d’aide aux associations

Dans ce contexte difficile, les associations sont particulièrement en difficulté. Les différents dispositifs mis en œuvre par le gouvernement ont été répertoriées dans 2 tableaux :

Activités culturelles

Depuis le samedi 28 novembre, les commerces culturels, que ce soit les librairies, les disquaires, les galeries d’art, les magasins d’instruments de musique, peuvent rouvrir, comme tous les autres commerces.

Les bibliothèques et les archives sont de nouveau accessibles au public de 6h à 18h.

Les salles de cinéma, les théâtres, les musées, les parcs zoologiques ou encore les casinos ne pourront pas reprendre leur activité.

Lieux de culte

Les offices dans les lieux de cultes sont à nouveau permis depuis le 28 novembre, avec le respect d’un protocole sanitaire et d’une organisation permettant de laisser libres deux sièges entre chaque personne ou entité familiale et de n’occuper qu’une rangée sur deux. Les cimetières ne sont pas fermés.

Éducation

Les crèches, écoles, collèges et lycées restent ouverts avec un protocole sanitaire renforcé dont le port du masque obligatoire dès l’âge de 6 ans.

La prise en charge périscolaire (garderie, centres aérés) est également maintenue tout comme les structures d’accueil spécialisées pour les enfants en difficulté physique ou psychique notamment les instituts médico-éducatifs.

Les formations et concours font aussi l’objet de dérogation.
Concernant l’enseignement supérieur, l’ensemble des cours magistraux et travaux dirigés restent en distanciel sauf exception pour certains travaux pratiques. L’accès aux bibliothèques universitaires est possible. Les restaurants universitaires ne peuvent que faire de la vente à emporter.

Personnes âgées :

Afin de lutter contre la solitude des ainés les visites en EHPAD et en maison de retraite sont autorisées dans le strict respect des mesures barrières.

Travail :

Le télétravail est obligatoire à 100 % partout où il est possible.

Cependant, contrairement au confinement de mars le secteur du bâtiment et des travaux publics ainsi que les usines et les exploitations agricoles peuvent poursuivre leur activité.

Les bureaux de poste et les guichets de service publics restent également ouverts.

Transport routier :

Conformément aux dispositions nationales, cinq relais routiers sont autorisés à ouvrir compte tenu de leur proximité avec les axes routiers et à leur fréquentation habituelle par les professionnels du transport routier. Il s’agit de :

  • l’Aire des Vérités - ZAC les près de la grande route - 03120 Lapalisse
  • l’Aire des Vérités - Technopôle de la Loue - Sortie 37 - 03410 Saint Victor
  • le centre routier - ZI les gris - 03400 Toulon sur Allier
  • Le relais « C La Pause », Le Bourg, 03390 Saint Marcel en Murat
  • Le relais du lieu-dit « Le Bon Coin », 03500 Cesset
  • Le relais de Deux Chaises, 56 route grand chemin 03240 Deux-Chaises

Ces six établissements sont autorisés à accueillir du public pour la restauration assurée au bénéfice exclusif des professionnels du transport routier, dans le cadre de l’exercice de leur activité professionnelle.

Consulter l’arrêté préfectoral du 24 décembre 2020 (format pdf - 102.4 ko - 12/01/2021)


Page d’information sur le coronavirus COVID-19 de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes


Protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de COVID-19


Application des décisions sanitaires pour le sport


Communiqués de presse


Port du masque

Arrêté préfectoral n° 3481/2020 du 14 décembre 2020 relatif aux conditions sanitaires à mettre en oeuvre dans certaines communes du département (format pdf - 174.1 ko - 15/12/2020)

Avis de l’ARS "Mesures de protection sanitaire dans le département de l’Allier dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire" (format pdf - 266.5 ko - 30/10/2020)

Le décret 2020-1310 du 30 octobre 2020 prescrit une obligation de port du masque dans un nombre de cas précisément énumérés pour toute personne de 11 ans ou plus.

Au-delà des cas explicitement prévus, le préfet de département, en lien avec les maires des communes concernées, peut imposer le port du masque dans d’autres lieux hors locaux d’habitation, au cas par cas, dès lors que les circonstances locales le justifient.

Dans le département de l’Allier, plusieurs initiatives ont déjà été prises.

Ainsi, en concertation avec les maires de ces communes, la préfète de l’Allier a pris des arrêtés portant obligation de port du masque :

L’arrêté 2803/2020 (format pdf - 170 ko - 30/10/2020) applicable à l’ensemble du département précise les obligations de port du masque suivantes :

  • aux abord des écoles, collèges, lycées, établissements d’enseignement supérieur aux horaires d’ouverture et de sortie de ces établissements
  • aux abord des établissements d’accueil du jeune enfant et des activités périscolaires aux horaires d’ouverture et de sortie de ces établissements
  • aux abord des gares ferroviaires et routières et des arrêts de bus
  • aux abord des restaurants proposant de la vente à emporter, des commerces, des commerces ambulants, des grandes et moyennes surfaces et des services publics et se trouvant en situation d’attente avant d’accéder à ces établissements
  • dans les cimetières en toutes circonstances

Outils de communication

Vous pouvez retrouver sur le site internet du gouvernement tous les visuels, affiches et flyers à télécharger librement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/ressources-a-partager#section-b1423