Contenu

8 mars 2018 : Journée internationale des droits des femmes

 

Chaque année, le 8 mars est l’occasion de mettre en lumière l’engagement de l’État pour les droits des femmes. À l’occasion du 8 mars 2018, des événements sont portés ou soutenus par les services de l’État sur les trois bassins urbains du département.

 

L’égalité entre les femmes et les hommes est l’un des principes de la République. Il figure dans l’article premier de la Constitution de 1958 : « [La France] assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens […]. La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales. »

Cependant, malgré une stricte égalité en droit, les hommes et les femmes ne sont pas égaux en fait. Afin de réduire ces disparités, les services de l’État, au premier rang desquels la Délégation départementale aux droits des femmes et à l’égalité et le réseau de ses partenaires, mènent une action quotidienne en faveur de l’égalité.

Les lois successives l’ont en effet consacrée comme une politique publique transversale impliquant l’État comme les collectivités locales. Ainsi, une attention particulière est portée à la question de l’égalité entre les femmes et les hommes dans tous les domaines de l’action publique : éducation et formation, emploi et précarité, santé, culture, sports… Par ailleurs, des actions spécifiques sont entreprises dans le but d’atteindre cette égalité.

Chaque année, le 8 mars est l’occasion de mettre en lumière cet engagement pour les droits des femmes.

Créée en 1910 par l’Allemande Clara Zetkin, la journée des droits des femmes visait principalement, à l’origine, à rappeler la lutte en faveur du droit de vote des femmes et de l’amélioration de leurs conditions de travail. Elle devient une journée internationale reconnue par les Nations Unies en 1977, et par le gouvernement français en 1982.

A l’occasion du 8 mars 2018, des évènements sont organisés avec le concours des services de l’État sur les trois bassins urbains du département et en zone rurale. Vous trouverez ci-après le programme de ces manifestations :

JEUDI 1er MARS 19h-21h

Salle Jean Monnet - 30, rue Champs Feuillet à Saint-Pourçain-sur-Sioule

Deuxième rencontre du club des femmes ayant créé ou repris une entreprise

Après une première réunion en octobre 2017, l’ensemble des partenaires œuvrant auprès des porteuses de projet s’associent pour proposer la seconde rencontre du club destiné aux femmes qui sont à la tête d’une entreprise.

Ce club a pour objectifs la mise en réseau dans une perspective de gain professionnel, ainsi que le partage des expériences et des défis spécifiques auxquels doit parfois faire face une femme gérante d’une entreprise.

En effet, les enquêtes montrent que les femmes ont en moyenne un réseau moins étendu que celui des hommes, des difficultés supérieures pour accéder aux prêts bancaires, un déficit de crédibilité auprès de certains fournisseurs, clients ou partenaires, et une responsabilité supérieure en raison de la charge de famille.

Mesdames Lasne, avocate, et Aubert, conseillère en gestion du patrimoine, interviendront sur les lois de finances rectificatives 2017 et 2018 en leurs aspects patrimoniaux, et liées à l’entreprise, et répondront aux questions des participantes. Suivra un temps convivial d’échanges.

Merci de confirmer votre présence auprès du CIDFF : club@egalite-allier.fr
Partenaires

LUNDI 5 MARS 20h30

Foyer des Jeunes Travailleurs (FJT) Victoria - 13 rue de l’emballage à Vichy

« Théâtre : LES SILENCIEUSES (récit d’un voyage) - Suivi d’un temps convivial d’échanges autour d’un buffet »

Nicolas Raccah, le comédien, part d’un constat. Il y a quelques années, alors qu’il cherchait des textes anciens pour écrire une nouvelle pièce, il s’est rendu compte qu’il ne trouvait aucun texte de femme. Les femmes n’auraient donc pas écrit ?

A partir de ce point de départ, Nicolas Raccah raconte sa prise de conscience, en tant qu’homme : des tentatives des hommes pour contrôler le corps des femmes et leur parole, de l’importance de l’égalité.
Textes, chansons, coups de gueule ou d’amour, cette pièce nous parle de nous.

Renseignements (Point Information Jeunesse) : 04 70 31 05 27
Télécharger l'affiche en grand format (nouvelle fenêtre)
Télécharger l’affiche


LUNDI 5 MARS

Lycée Valéry Larbaud à Cusset

« Lutter contre les inégalités filles-garcons : un nouveau regard pour lutter contre le décrochage scolaire »

réservé aux personnels de l’Éducation Nationale

A l’aide des réflexions et connaissances sur les inégalités entre les filles et les garçons, cette formation vise à identifier de nouveaux leviers d’actions pour améliorer la lutte contre le décrochage scolaire.

A l’issue de la session, les participant(e)s seront capables de :

  • Identifier les enjeux, représentations, définitions et dimensions du décrochage scolaire
  • Examiner le rôle que jouent les inégalités entre les filles et les garçons dans l’identification et l’analyse du processus de décrochage scolaire, en France et ailleurs
  • Comprendre le processus de transmission des stéréotypes filles/garçons dans la société, la famille et l’école, parmi les autres préjugés et stéréotypes à l’œuvre
  • Relier les enjeux des inégalités entre filles et garçons, et les enjeux du décrochage scolaire
  • Examiner les connaissances actuelles des facteurs de retour à l’école du point de vue de l’égalité filles/garçons
  • Apprécier la pertinence et les limites d’un regard sur les inégalités filles/garçons dans l’action contre le décrochage scolaire
  • Imaginer comment ce regard peut s’avérer utile aux différentes étapes de lutte contre le décrochage scolaire

Cette formation est animée par Violaine Dutrop-Voutsinos, formatrice en stéréotypes, genre et éducation ; fondatrice de l’institut EgaliGone (Lyon).

Renseignements (délégation aux droits des femmes et à l’égalité) : 04 70 48 35 70

MARDI 6 MARS à partir de 19h

Au local de Lurcy Sport Loisirs Animations - 1 rue des Sézeaux à Lurcy-Levis

« Théâtre : LES SILENCIEUSES (récit d’un voyage) »

Nicolas Raccah, le comédien, part d’un constat. Il y a quelques années, alors qu’il cherchait des textes anciens pour écrire une nouvelle pièce, il s’est rendu compte qu’il ne trouvait aucun texte de femme. Les femmes n’auraient donc pas écrit ?

A partir de ce point de départ, Nicolas Raccah raconte sa prise de conscience, en tant qu’homme : des tentatives des hommes pour contrôler le corps des femmes et leur parole, de l’importance de l’égalité.
Textes, chansons, coups de gueule ou d’amour, cette pièce nous parle de nous.

Renseignements (délégation aux droits des femmes et à l’égalité) : 04 70 48 35 70
Télécharger l'affiche en grand format (nouvelle fenêtre)
Télécharger l’affiche

DU LUNDI 5 AU JEUDI 15 MARS

Le jeudi 8 mars, en présence de madame Marie-Françoise Lecaillon, préfète de l’Allier
Renseignements (CIDFF) : 04 70 35 10 69

MERCREDI 7 MARS à partir de 10h

Médiathèque communautaire - 8 place Maréchal de Lattre de Tassigny à Moulins

MERCREDI 7 MARS Trois séances : 11h45-13h ; 13h45-14h45 ; 15h-16h15

Conseil Départemental - salle de la montagne bourbonnaise - 1 avenue Victor Hugo à Moulins

« Projection de très courts métrages européens issus du programme « Paroles de femmes » du Très Court International Film Festival suivie d’échanges »

Les femmes occupent-elles une place spécifique dans nos sociétés et nos cultures ? Comment et pourquoi parle-t-on d’égalité entre elles et les hommes ?

Loin d’une guerre des sexes, voici une sélection de films qui donne à voir et à entendre la parole des femmes. Une parole qui surprend, interpelle, fait rire, dérange ou séduit, et qui surtout s’emploie à bousculer les idées reçues. Qu’elles soient danseuses ou pompières, performeuses à Londres ou poétesses à Séoul, voilées ou à nues, elles sont nombreuses à prendre la parole avec humour ou gravité. C’est une mosaïque d’univers féminins qui vous est proposée, loin de l’image superficielle véhiculée par les magazines « girly ». Un véritable engagement, respecté chaque année.
« Paroles de Femmes » est soutenu par le Secrétariat d’Etat chargé de l’Egalité entre les femmes et les hommes.

Echanges en présence de Fanny Lecomte, animatrice de l’observatoire des violences faites aux femmes du Conseil Départemental et d’Emilie Dillenschneider, déléguée aux droits des femmes et à l’égalité.

Entrée libre, inscription : morice.ag@allier.fr ou 04 70 34 16 50

JEUDI 8 MARS

Centre social rural de la montagne bourbonnaise - 24, Rue Roger Dégoulange au Mayet de Montagne

MERCREDI 21 MARS

Lycée Albert Londres à Cusset
(réservé aux lycéen(ne)s scolarisé(e)s au lycée Albert Londres)

« Métiers : des stéréotypes en moins, des choix en plus » - forum de la mixité des métiers et de l’orientation professionnelle

Selon la DARES, pour atteindre une répartition égalitaire des femmes et des hommes dans les différents métiers, il faudrait que la moitié des personnes en activité changent de métier.

En effet, certains secteurs professionnels sont très féminisés, comme le service aux particuliers, le secrétariat et le travail infirmier. A l’inverse, certains secteurs sont très masculinisés, comme les métiers du bâtiment, de l’industrie et du transport.

Afin d’offrir des choix d’orientation les plus larges possibles, le lycée Albert Londres organise une matinée consacrée à la mixité des métiers et de l’orientation professionnelle.

Conférence de Mme Delphine Martinot, professeure en psychologie sociale à l’Université de Clermont-Auvergne, auteure de plusieurs études sur le poids des stéréotypes de genre sur les résultats scolaires, suivie d’ateliers d’échanges avec des professionnel(le)s de différents secteurs : des femmes qui exercent des métiers masculinisés, des femmes qui occupent des postes à responsabilité, et des hommes qui travaillent dans des secteurs où ils sont sous-représentés.

Renseignements (délégation aux droits des femmes et à l’égalité) : 04 70 48 35 70